Un peu d’histoire…

0001sLe 19 décembre 1947, le Conseil municipal de Clamart demande à l’unanimité que soit créé sur la ville un office public d’habitation pour lutter contre la crise du logement particulièrement aiguë que connaît tant la commune que tout le pays. La pénurie de logements reste très importante. 500 000 ménages, souvent avec des enfants, vivent à l’hôtel. 14 millions de personnes s’entassent dans des logements surpeuplés et 450 000 taudis demeurent occupés.

L’Office naît officiellement le 25 août 1949 par décret interministériel. Un an plus tard, il prend le nom d’Office Public d’Habitation à Loyer Modéré. Il faudra attendre ensuite 2003 pour que Clamart Habitat devienne un Office Public d’Aménagement et de Construction, un OPAC, doté d’une plus grande capacité de gestion pour réhabiliter le parc de logements existant et aussi mieux répondre à la demande de nouvelles constructions.

En 2007, à la suite de l’évolution des textes de loi, Clamart Habitat devient un Office public de l’habitat, un Oph, comme tous les autres Opac et Offices Hlm de France. Cette transformation n’a pas de conséquence sur les missions de l’Office clamartois.

Clamart Habitat gère 4 416 logements, tous situés sur la commune de Clamart.

Des cités aux résidences

0002sEn 60 ans, Clamart Habitat a fait évoluer son parc de logements, de la construction des grands ensembles, sur le Haut Clamart, jusqu’à la réalisation actuellement de nouvelles résidences, disposant des meilleures normes environnementales, dans le respect de l’identité de chaque quartier.

La cité de la Plaine, située sur le haut Clamart, dessinée par l’architecte-urbaniste Robert Auzelle (1913-1983), est livrée par tranche entre 1954 et 1969.
Sa superficie totale avoisine les 32 hectares. Elle comprend 1 993 logements dont 89 maisons individuelles. La cité de la Plaine a été réhabilitée entre 1995 et 2003.

La cité Bourgogne, cité d’urgence de 240 logements, construite en 1958, a été démolie en 2001. Sur son emplacement, la Zac Bourgogne comprenant des logements des commerces et des services a été réalisée entre 2001 et 2009.

0003sEntre 1964 et 1968, la cité de Trivaux-La-Garenne entre en chantier. Située sur le haut- Clamart et conçue par la même équipe d’architectes que la cité de la Plaine, elle totalise 1 195 logements.

La première réhabilitation de la cité de Trivaux- La-Garenne, moins complète que celle de la Plaine, fut réalisée de 1988 à 1993. La réhabilitation des pièces d’eau (cuisine, salle de bains, toilettes) débute en 2008 et se termine en 2014.

Entre 1978 et 1989, 211 logements sont réalisés en centre-ville sur le centre Desprez (54), l’ensemble Jean-Jaurès (40) et Les Balcons de Clamart (117) rue Pierre Corby.

La résidence du Soleil Levant

La résidence du Soleil Levant

Depuis 2003, plus de 800 logements ont été acquis ou construits : rue Chef-de-Ville (22), rue Fillassier (9), Jean-Jaurès (10), résidence Schneider (10), rue des Garrements (10), 129 avenue Jean-Jaurès (12), Résidence Hunebelle (50), 11 rue Jules- Ferry (11), 7 et 9 rue de Bourgogne (53), Quartier commercial (96), Résidence des leux (104), rue du Parc (7), résidence du Soleil Levant (75), résidence Bièvres-Fontaine (54), résidence des Roissis (77), résidence Les terrasses du levant (71), etc.

Entre 2010 et 2012, les travaux d’installation des colonnes enterrées pour le tri sélectif, de réfection des cages d’escalier et de modernisation du dispositif de réception de la télévision (TNT et satellite) avec suppression des paraboles individuelles sur façade sont réalisées sur les deux ensembles de la Plaine et de Trivaux (3102 logements).

Depuis 2014, l’effort est principalement porté sur le développement du parcours résidentiel avec en particulier la mise en œuvre d’une offre en accession à la propriété pour les locataires, l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments, le renforcement de la sécurisation des biens et des personnes avec notamment la vidéoprotection, la maîtrise des charges et des loyers (pas d’évolution des loyers sans baisse des charges), la mise en place d’un dispositif transparent de cotation ou scoring pour la gestion des attributions de logements et l’amélioration des performances de l’organisme.

Les locataires en quelques chiffres

En 2015, 10 311 habitants sont logés par Clamart Habitat. La composition moyenne d’un ménage est de 2,47 personnes. Les personnes seules sont 32%, les couples sans enfant 20%, les familles avec 1 ou 2 enfants 28%, les familles avec 3 enfants ou plus 10%. Parmi les familles avec enfant, 15% sont des familles monoparentales.36% des locataires bénéficient de l’APL, l’Aide Personnalisée au Logement.

Les titulaires du bail sont 6% à avoir moins de 30 ans , 17% de 30 à 39 ans, 20% de 40 à 49 ans, 30% de 50 à 64 ans et 27% de 65 ans ou plus.
80% des locataires ont des ressources stables.